Position of the Army on the 14th

/Position of the Army on the 14th

June 13 - Position of the Army on the 14th

There are several copies available for the final preparatory movements for the Position of the Army on the 14th.  Here is an original, sent to Vandamme from Service Historique de la Défense,  Correspondance de l’Empereur Napoléon et du Major Général, GR 17 C 193.

 

Ordre du Jour.
Avesnes le 13 juin 1815.
Position de l’armée le 14.

Le Grand quartier général à Beaumont.

l’infanterie de la garde impériale sera bivouaquée à un quart de lieue en avant de Beaumont et formeront trois lignes, la jeune garde, les chasseurs et les grenadiers. Mr le Duc de Trevise reconnaîtra l’emplacement de ce corps ; il aura soin que tout soit à sa place, artillerie, ambulances, équipages, &ra

Le 1e Regt des Grenadiers à pied ce rendra à Beaumont.

La cavalerie de la Garde Impériale sera placée en arrière de Beaumont ; mais les corps les plus éloignés n’en doivent pas être à un lieue.

Le 2e Corps prendra position à Laire, c’est à dire le plus près possible de la frontière, sans la dépasser ; Les 4 Divisions de ce corps d’armée seront réunies et bivouaqueront sur deux ou quatre lignes ; le quartier général au milieu ; la cavalerie en avant, – éclairant tous les débouchés, mais aussi sans dépasser la frontière et la faisant respecter par les partisans ennemis qui voudraient la violer.

Les bivouacs seront remplacés de manière que les feux ne puissent être aperçus de l’ennemi ; les Généraux empêcheront que personne s’écarte du camp ; ils s’assureront que le troupe est pourvu de cinquante cartouches par homme, quatre jours de pain et une demi-livre de riz, que l’artillerie et les ambulances sont en bon état et les feront placer à leur ordre de bataille ; ainsi le deuxième Corps sera disposé à se mettre en marche le 15 à trois heures du matin si l’ordre en est donnée pour se porter sur Charleroi et y arriver avant neuf heures.

Le premier Corps prendra position à Solre sur Sambre et il bivaquera aussi sur plusieurs lignes, observant, ainsi que le 2e Corps que ses feux ne puissent être apperçus de l’ennemi, que personne ne s’écarte du camp et que les généraux s’assurent de l’état des munitions, des vivres de la troupe et que l’artillerie et les ambulances soient placés à leur ordre de bataille.

Le 1e Corps se tiendra également prêt à partir le 15 à trois heures du matin pour suivre le mouvement du 2e Corps, de manière que dans la journée d’après demain, les [ces?] deux Corps manoeuvrent dans la même direction et se protègent.

Le 3e Corps prendra demain position à une lieue en avant de Beaumont, le plus près possible de la frontière, sans cependant la dépasser ni souffrir qu’elle soit violée par aucun parti ennemi. Le Général Vandamme tiendra tout le monde à son poste, recommandera que les feux soient cachés, et qu’ils ne puissent être apperçus de l’ennemi ; il se conformera d’ailleurs à ce qui est prescrit au 2e corps pour les munitions, les vivres, l’artillerie et les ambulances, et pour être prêts à se mettre en mouvement le 15 à trois heures du matin.

Le 6e Corps se portera en avant de Beaumont et sera bivaqué sur deux lignes à un quant de lieue du 3e Corps. Mr le Cte de Lobau choisira l’emplacement et il fera observer les dispositions générales qui sont prescrites par le présent ordre.

Mr le Maréchal Grouchy portera les 1e, 2e, 3e et 4e Corps de cavalerie en avant de Beaumont et les établira au bivac entre cette ville et Valcourt, fesant également respecter la frontière, empêchant que personne la dépasse et qu’on se laisse voir, ni que les feux puissent être apperçus de l’ennemi et il se tiendra prêt à partir après demain à 3 heures du matin s’il en reçoit l’ordre pour se porter sur Charleroi et faire l’avant-garde de l’armée.

Il recommandera aux Généraux de s’assurer si tous les cavaleries sont pourvus de cartouches, si leurs armes sont en bon état et s’ils ont les quatre jours de pain et la demi-livre de riz qui ont été ordonnés.

L’équipage de pont sera bivaqué derrière le 6e Corps et en avant de l’infanterie de la garde Impériale. Le parc central d’artillerie sera en arrière de Beaumont.

L’armée de la Moselle prendra demain position en avant de Philippeville ; Mr le Comte Gérard la disposera de manière à pouvoir partir après demain 15 à 3 heures du matin, pour joindre le 3e Corps et appuyer son mouvement sur Charleroy, suivant le nouvel ordre qui lui sera donné ; mais le Général Gérard aura soin de bien garder son flanc droit et en avant de lui, sur toutes les directions de Charleroy et de Namur.

Si l’armée de la Moselle a des pontons à sa suite, le Général Gérard les fera avancer le plus possible afin de pouvoir en disposer.

Tous les Corps d’armée feront marcher en tête les Sapeurs et les moyens de passage que les Généraux auront réunis.

Les sapeurs de la Garde Impériale, les ouvriers de la Marine et les Sapeurs de la réserve, macheront après le 6e Corps et en tête de la Garde.

Tous les Corps marcheront dans le plus grand ordre et serrés ; dans le mouvement sur Charleroy on sera disposé à profiter de tous les passages pour écraser les Corps ennemis qui voudraient attaquer l’armée ou manoeuvrer contre elle.

Il n’y aura à Beaumont que le grand quartier général ; aucun autre ne devra y être établi et la ville sera dégagée de tout embarras ; les anciens réglemens sur le quartier général et les équipages, sur l’ordre de marche et la police des voitures et bagages et sur les blanchisseuses et vivandières [remis] en vigueur ; Il sera fait à ce sujet un ordre général mais en attendant, M.M. les Généraux Commandants les Corps d’armée donneront les dispositions en conséquence et le grand Prévôt de l’armée fera exécuté ses règlemens.

L’Empereur ordonne que toutes les dispositions contenues dans le présent ordre soit tenues secrètes par M.M. les Généraux

Par ordre de l’Empereur

Le Maréchal d’Empire
Major Général
duc de dalmatie